Mots-clés: organismes-gouvernementaux-et-ministériels*

19 signet(s) - Classer par : Date / Titre / URL

  1. L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) contribue au rapprochement des jeunesses française et québécoise par la mise en œuvre de programmes de mobilité axés sur le développement et le perfectionnement professionnels, dans les secteurs économique, culturel, académique et social, tout en favorisant les découvertes interculturelles et le maillage des réseaux.

    Implanté en France et au Québec, l’OFQJ conseille et soutient chaque année des milliers de jeunes adultes de 18 à 35 ans dans leur projet de mobilité professionnelle outre-Atlantique. L'OFQJ détient une compétence unique en matière d’accompagnement à la mobilité et de conception et gestion de projets outre-Atlantique. En tant qu’initiateur, catalyseur ou partenaire, il contribue à accroître les échanges d’expertise et de savoir-faire, facilite l’insertion professionnelle et la mise en réseau de sa clientèle.

    La section française de l’OFQJ relève du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports de la République Française et la section québécoise fait du partie du regroupement de mobilité internationale LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec rattachées au ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.
    http://www.ofqj.org
  2. Le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) a connu depuis sa fondation en 1993 un développement remarquable et représente aujourd'hui, en ce qui a trait aux effectifs, à la productivité et au rayonnement provincial, national et international, l'un des plus importants centres de recherche scientifique au Canada dans le champ de l'éducation et, de façon plus particulière, dans le domaine de l'enseignement et la profession enseignante. Au Canada et au Québec, le CRIFPE est le seul centre de recherche qui se consacre exclusivement à l'étude de l'enseignement et de la profession enseignante. Centre interuniversitaire et multidisciplinaire, le CRIFPE comprend actuellement plus de 500 membres : 41 chercheurs réguliers, 49 chercheurs associés, 43 chercheurs internationaux, 427 étudiants à la maîtrise et au doctorat, 23 professionnels, techniciens, secrétaires et webmestres. Les chercheurs réguliers, associés et internationaux du CRIFPE appartiennent aux principales disciplines des sciences sociales et humaines appliquées à l'étude de l'enseignement et proviennent de 32 universités. Le CRIFPE est reconnu et soutenu par le Fonds québécois de la Recherche sur la Société et la Culture (FQRSC), de même que par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH).
    http://www.crifpe.ca
  3. L’institut national vise à être le centre d'expertise et de référence en matière de santé publique au Québec. Son objectif est de faire progresser les connaissances et de proposer des stratégies et des actions intersectorielles susceptibles d'améliorer l'état de santé et de bien être de la population.
    http://www.inspq.qc.ca
  4. Le magazine Savoir est publié par la Direction des communications et des affaires publiques de la Fédération des commissions scolaires du Québec depuis 1995. Publié quatre fois par année, le magazine SAVOIR propose des articles et des entrevues de fond qui traitent de l'éducation en matière juridique, en relations du travail ou en matière pédagogique, par exemple.
    http://www.magazine-savoir.ca
  5. Le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) a pour mission :

    de promouvoir et d'aider financièrement le développement de la recherche dans les domaines des sciences sociales et humaines, ainsi que dans ceux de l'éducation, de la gestion, des arts et des lettres;
    de promouvoir et d'aider financièrement la diffusion et la mobilisation des connaissances dans les domaines de la recherche reliés aux sciences sociales et humaines, ainsi qu'à l'éducation, à la gestion, aux arts et aux lettres;
    de promouvoir et d'aider financièrement la formation de chercheurs par l'attribution de bourses d'excellence aux étudiants des 2e et 3e cycles universitaires et aux personnes effectuant des recherches postdoctorales ainsi que par l'attribution de bourses de perfectionnement aux personnes désirant réintégrer les circuits de la recherche et l'attribution de subventions pour des dégagements de tâche d'enseignement pour les professeurs de l'enseignement collégial engagés dans des activités de recherche;
    d'établir tout partenariat nécessaire, notamment avec les universités, les collèges, les institutions à caractère culturel, les ministères et les organismes publics et privés concernés.
    http://www.frqsc.gouv.qc.ca
  6. La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des
    commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du
    Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la
    réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au
    primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles
    offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources
    humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires
    ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements
    et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.
    http://www.fcsq.qc.ca
  7. L'éducation en langue française (ELF) en Ontario est un important réseau d'écoles élémentaires et secondaires publiques et catholiques, de collèges francophones et d'universités bilingues offrant un large éventail de programmes et de services de qualité en français, de la petite enfance à l'âge adulte.

    Choisir l'éducation en langue française en Ontario, c'est opter pour :

    un bilinguisme de haut niveau et le maintien à long terme des compétences linguistiques dans les deux langues officielles du Canada ;
    la réussite scolaire ;
    d'excellentes perspectives d'emploi à l'échelle locale, provinciale, nationale et internationale ;
    une vie culturelle riche et diversifiée, à l'image de la communauté francophone de l'Ontario.
    http://www.elfontario.ca
  8. Base des ressources numériques en ligne compatible avec les normes et standards de métadonnées : le LOM, le LOM-FR et le Dublin Core. Les ressources sont sélectionnées et décrites par le réseau SCÉRÉN.
    http://educasources.education.fr
  9. Par ici la démocratie pose un regard nouveau et original sur nos institutions parlementaires tout en permettant de favoriser la compréhension du rôle fondamental d’un parlement au sein d’une société. Une présence dynamique et actualisée de l’Assemblée nationale sur Internet s’avérait essentielle pour continuer à sensibiliser les jeunes aux rouages de la démocratie québécoise.

    Par ici la démocratie », la boîte à outils de l'Assemblée nationale, c'est :

    Un outil pédagogique convivial pour l'enseignant
    Une source fiable et crédible pour l'histoire et l'éducation à la citoyenneté
    Du contenu vulgarisé et rigoureux
    Des contenus libres et modifiables
    Une ligne du temps thématique, dynamique et originale
    Un espace personnel permettant d'épingler articles, photos, cartes, graphiques ou schémas utiles à la planification des cours
    http://www.paricilademocratie.com
  10. Qu’est-ce que le Répertoire du patrimoine culturel du Québec ? (Boite ouverte, cliquer pour fermer)
    Le Répertoire du patrimoine culturel du Québec est l’outil de diffusion du Ministère de la Culture et des Communications qui permet de découvrir la richesse du patrimoine culturel québécois en le rendant accessible à tous. Ce patrimoine se compose d’éléments du patrimoine immobilier, mobilier et immatériel, de même que d’événements, de groupes, de personnes et de plaques commémoratives.

    Que contient le Répertoire ? (Boite ouverte, cliquer pour fermer)
    Le Répertoire contient, d’une part, les éléments patrimoniaux inscrits au Registre du patrimoine culturel, c’est-à-dire ceux auxquels un statut légal a été attribué par le gouvernement du Québec, le ministre de la Culture et des Communications, une municipalité ou une communauté autochtone en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel ou de lois antérieures. Ces éléments patrimoniaux sont regroupés sous différentes catégories :

    documents patrimoniaux ;
    éléments du patrimoine immatériel ;
    événements historiques ;
    immeubles patrimoniaux ;
    lieux historiques ;
    objets patrimoniaux ;
    paysages culturels patrimoniaux ;
    personnages historiques ;
    sites patrimoniaux.
    Le Répertoire du patrimoine culturel regroupe, d’autre part, des éléments patrimoniaux ne bénéficiant pas d’un statut juridique, mais qui font partie d’inventaires réalisés par le Ministère ou ses partenaires.

    Il est possible d’en savoir plus sur les types de patrimoine en consultant le panorama du patrimoine culturel sur le site Web du Ministère.
    http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca
  11. La SOFAD (Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec) est un organisme issu du mandat exercé par le ministère de l'Éducation en matière de formation à distance de 1946 à 1995. Sa création, en 1996, résulte d'une volonté partagée du Ministère et du réseau des commissions scolaires.

    La SOFAD est une société dont les services s’adressent aux commissions scolaires francophones et anglophones et à leurs établissements.

    La SOFAD relève d'un conseil d'administration constitué de représentants de commissions scolaires et d'organismes éducatifs du Québec.

    Mission
    La mission de la SOFAD est de répondre aux besoins des commissions scolaires en matériel d'apprentissage, imprimé ou en ligne, suscités par la diversification des lieux, des modes de formation et des parcours d'apprentissage, et de rendre son expertise accessible à d'autres réseaux et organismes.

    Mandat
    Mettre son expertise au service des besoins et des priorités de ses partenaires (le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, les commissions scolaires et d’autres organismes);
    Concevoir, produire ou coproduire et vendre du matériel d'apprentissage et d'évaluation, imprimé ou en ligne, utilisable en formation à distance ou en établissement, dans tous les secteurs d'activité des commissions scolaires;
    Favoriser l'utilisation des nouvelles technologies pour optimiser l'offre éducative aux élèves jeunes ou adultes;
    Répondre par des services sur mesure aux besoins de formation continue des entreprises et des travailleurs;
    Faire les études et les recherches nécessaires pour réaliser ses objectifs et assurer, d'une façon générale, l'essor de la formation à distance et de la formation en ligne;
    Promouvoir la formation à distance et la formation en ligne auprès de toutes les personnes et de tous les organismes concernés;
    Favoriser tous les partenariats pertinents avec les organismes intéressés des milieux de l'éducation, du monde du travail ou de tout autre secteur d'activité.
    http://www.sofad.qc.ca/fr
  12. Le Secrétariat à la jeunesse a pour mandat de conseiller le gouvernement en matière de jeunesse et d’assister le premier ministre dans l’exercice de ses responsabilités à cet égard. Il assure la coordination et le suivi de l’action gouvernementale dans ce domaine. Par son action, il contribue à Enrichir le Québec de sa relève.

    Le mandat du Secrétariat s’articule autour des objectifs suivants :

    Assurer la cohérence des politiques et des initiatives gouvernementales en matière de jeunesse, notamment en effectuant une veille stratégique des enjeux d’importance pour la jeunesse, en sollicitant des avis et des opinions de personnes, groupes ou organisations concernant ces questions et en exerçant son leadership auprès des ministères et des organismes concernés.
    Soutenir les actions jeunesse, de concert avec ses divers partenaires, notamment les organismes jeunesse œuvrant sur les plans national, régional et local.
    Fournir aux jeunes et à l’ensemble de la population de l’information concernant la jeunesse.
    Élaborer et mettre en œuvre les politiques jeunesse gouvernementales, dont la Stratégie d’action jeunesse.
    http://www.jeunes.gouv.qc.ca
  13. La mission du Groupe de travail québécois sur les normes et standards pour l’apprentissage, l’éducation et la formation (GTN-Québec) est de fournir une expertise à la communauté éducative en matière de normalisation. Les membres du GTN-Québec proviennent des trois ordres d’enseignement, des ministères, ainsi que du secteur privé de la formation. En s’appuyant sur les travaux des groupes internationaux d’élaboration des normes, ils soutiennent les acteurs du milieu de l’éducation pour favoriser l’implantation de pratiques communes de description et de production de ressources éducatives interopérables, réutilisables et accessibles à tous. Ces ressources forment un patrimoine éducatif d’une valeur inestimable pour les communautés éducatives francophones. Assurer son enrichissement et sa pérennité est en conséquence, depuis sa fondation, au cœur des préoccupations du GTN-Québec. Les activités du GTN-Québec sont réalisées avec l’appui financier du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec et grâce à la collaboration de ses membres.
    http://www.gtn-quebec.org
  14. La mission de la Commission des normes du travail favorise, par son action, des relations de travail justes et équilibrées entre les employeurs et les salariés en conformité avec la Loi sur les normes du travail.

    Créée après l’adoption de la Loi sur les normes du travail en 1980, la Commission des normes du travail est une personne morale de droit public au sens du Code civil du Québec. Elle fait rapport au ministre du Travail.

    Dans l'exercice des fonctions qui lui sont confiées par la loi, la Commission mène les activités suivantes :

    activités de communication et de prévention auprès de la population, des employeurs et des salariés
    renseignements sur les normes du travail et sur les obligations prévues par la loi et les règlements
    surveillance quant à l’application de la Loi sur les normes du travail, de ses règlements et de la Loi sur la fête nationale
    enregistrement des plaintes, enquêtes, médiation, poursuites civiles et pénales, représentation des salariés devant les tribunaux et devant la Commission des relations du travail
    autorisation des demandes d’étalement des heures de travail
    travaux de recherche et d’analyse, sondages, avis et recommandations à l’intention du ministre du Travail.
    Dans la réalisation de sa mission, la Commission s'associe à des ministères et à des organismes publics dont le ministère du Travail, Revenu Québec, Emploi Québec et la Commission des relations du travail. Elle travaille également en partenariat avec les associations de salariés et d’employeurs.
    http://www.cnt.gouv.qc.ca
  15. Éduscol publie des ressources pour aider les enseignants à mettre en place les enseignements d'exploration en seconde. Ces enseignements permettent aux élèves d'explorer des champs disciplinaires pour éclairer leur choix d'orientation et les aider à construire leur projet personnel. Le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative propose aux professionnels de l'éducation des informations et des ressources.
    http://eduscol.education.fr
  16. L'ESEN, école supérieure de l'éducation nationale, a pour mission de concevoir, d'animer et de mettre en œuvre la formation des cadres administratifs et pédagogiques de l'éducation nationale. L'ESEN intervient en particulier dans les trois domaines suivants : * la formation initiale, après concours de recrutement des personnels de direction des EPLE (établissements publics locaux d'enseignement - collèges et lycées), des inspecteurs des premier et second degrés, * la formation d'adaptation à l'emploi pour les cadres accédant à de nouvelles fonctions, * la formation continue qui a pour mission de favoriser l'adaptation des compétences de l'ensemble des cadres aux évolutions des enjeux éducatifs.
    http://www.esen.education.fr
  17. Éditeur et diffuseur de livres et d'information sur l'économie, la société, la politique française et internationale, offre un catalogue de vente en ligne, des dossiers d'actualité et les rapports publics pour les étudiants et les professionnels.
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr
  18. Portail gouvernemental d’informations sur la sécurité informatique de la République française qui propose des fiches pratiques et des conseils destinés à tous les publics (particuliers, professionnels, PME). Il comporte également des actualités et avertit de menaces nouvellement rencontrées qui appellent une action rapide des utilisateurs pour en limiter les effets. Le glossaire aidera à décoder le jargon des spécialistes de la sécurité informatique et permettra ensuite d’accéder à des fiches techniques pour compléter l’information de l’utilisateur sur les chevaux de Troie, l’hameçonnage, l’importance des mises à jour, etc. Les guides de configuration aideront à mettre pas à pas en pratique les recommandations faites dans les fiches techniques. Les mémentos et les modules d’autoformation permettront de se familiariser avec divers sujets liés à la sécurité des systèmes d’information.
    http://www.securite-informatique.gouv.fr

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 1 SEMANTICE: Mots-clés: organismes-gouvernementaux-et-ministériels<a href="http://semantice.planete-education.com/tags" title="Remove the tag from the selection">*</a>

Webmestre : ( Planète-éducation ) Gestionnaire de contenu - CMS : ( SemanticScuttle - Logiciel libre ) Reproduction des signets sous licence libre : ( CC BY-SA 3.0 ) Vignettes libres de sites Web : ( OpenThumbShots )