Résultats de recherche

Insatisfait ? Vous pouvez aussi essayer notre Google Custom Search page.

8 signet(s) - Classer par : Date / Titre / URL

  1. Kalikasan, l’exploratrice virtuelle, revient d’une fabuleuse expédition sur les rives du fleuve Saint-Laurent. Au fil de son périple, elle a visité de nombreux musées et sites touristiques. Elle a aussi pris des centaines de photos et de films. Dans le site « Destination Saint-Laurent », l’aventurière et tous les organismes partenaires vous invitent à découvrir leurs collections. En parcourant les magnifiques photos panoramiques prises le long du fleuve, invitez les élèves à partir à la chasse au trésor du fleuve Saint-Laurent! À travers dix parcours thématiques amusants, portant sur la navigation, la géologie, la faune, la flore, la pêche… ils pourront naviguer dans de magnifiques photos panoramiques du fleuve. À travers des petites fiches descriptives, ils apprendront une foule d’anecdotes passionnantes sur différents aspects du fleuve. Des mini-jeux éducatifs associés à chaque parcours traitent de concepts pédagogiques reliés aux sciences et technologies, à l’histoire et à la géographie. Pour accompagner les enseignants, des plans de leçons adaptés aux programmes scolaires des 2e et 3e cycles du primaire et du 1er cycle du secondaire sont disponibles en téléchargement. Le site « Destination Saint-Laurent » a été conçu sous l’initiative du Musée maritime de Charlevoix, grâce au soutien financier du Musée virtuel du Canada et à la collaboration de multiples partenaires.
    https://www.destinationstlaurent.ca/
  2. Barbaboss, un riche promoteur de l’île PEKA rêve d’ériger une « méga-usine » de barbe à papa afin de fournir de cette délicieuse friandise au monde de SCIENCE EN JEU au complet. Le terrain qu’il a choisi pour son projet est situé en bordure du fleuve et est constitué d’un vaste milieu humide qui abrite une grande diversité d’espèces animales et végétales. Un groupe d’habitants de l’île PEKA pense que le milieu humide doit être protégé! La seule façon d’y arriver est de trouver les bons arguments pour faire comprendre à la population et aux décideurs l’importance de préserver ce territoire. Pour t’aider dans cette mission, tu seras invité à te rendre, au moyen du vaisseau Vodalis, sur les berges du fleuve Saint-Laurent au Québec. Tu devras récolter des informations (associées à des photos et des vidéos) sur les différents rôles des milieux humides afin de convaincre les habitants de PEKA qu’il est préférable de préserver cette portion du territoire plutôt que d’y construire une usine de barbe à papa. Tu découvriras aussi par quels moyens ce milieu peut être mis en valeur pour favoriser sa biodiversité, mais aussi pour en faire un lieu de découverte encore plus agréable pour tous.
    http://www.scienceenjeu.com/peka/stlaurent/
  3. La nature a créé dans Charlevoix des paysages magnifiques où se côtoient l'estuaire du Saint-Laurent, les forêts et les montagnes. Un grand nombre d'animaux et de végétaux y trouvent les conditions dont ils ont besoin pour vivre et croitre de façon naturelle. Les humains sont aussi implantés dans cette région. À travers les époques, les Charlevoisiens et les Charlevoisiennes ont développé des liens étroits avec la nature qui les entoure. Les paysages de Charlevoix sont devenus très précieux pour ceux et celles qui y vivent. Au milieu des années 1980, des citoyens et des citoyennes de Charlevoix ont uni leurs efforts pour que soient reconnues les particularités de cette région et des gens qui y vivent. Leur persévérance a été récompensée puisqu'en 1988, la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix a été créée. Cette aventure vous invite à découvrir la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix et à constater comment ceux et celles qui habitent ce territoire ou qui y exercent des activités peuvent relever le défi qui leur est proposé : le défi du développement durable.
    https://educharlevoix.ca/biosphere/
  4. La France est le premier État européen présent dans le golfe du Saint-Laurent dès le XVIe siècle, après la découverte des riches bancs de poissons de Terre-Neuve. Elle s’y établit en permanence à partir de 1604 et fonde un pays où se développe une culture propre, synthèse de l’apport français, des mœurs amérindiennes ainsi que de l’acclimatation au nouveau territoire. Les Canadiens, même sous l’autorité anglaise après 1763, conservent leurs coutumes, pérennisant ainsi la présence française en Amérique du Nord. Pour souligner, en 2004, le 400e anniversaire de la présence française en Amérique, la France et le Canada ont entrepris de faire revivre leur singulière aventure et de susciter une nouvelle réflexion sur leur histoire commune par la mise en ligne de documents reproduits dans leur intégralité, que les technologies de numérisation ouvrent désormais très largement à tous. Avec un enthousiasme et une détermination à la mesure du projet, la Direction des Archives de France, Bibliothèque et Archives Canada, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et l’Ambassade du Canada à Paris ont constitué des équipes de travail en constante et efficace liaison entre les deux continents. Ce site donne accès à une exposition virtuelle ainsi qu’à une base de données contenant plus d’un million d’images.
    http://nouvelle-france.org
  5. Découvrez l’histoire du fort d’Odanak, un village fortifié abénakis érigé en 1704 sur la rivière Saint-François, dont on a découvert les traces lors de fouilles archéologiques. Au fil de votre visite vous revivrez l’histoire fascinante de ce fort unique en Amérique du Nord, témoin des conflits qui ont incité différents groupes abénakis à s’établir à Odanak. Vous suivrez ainsi les étapes du travail réalisé par une équipe d’archéologues accompagnés de jeunes Abénakis pour connaître les modes de vie dans le village fortifié établi sur les berges de la rivière Saint-François.

    Le fort d’Odanak révèle ses secrets grâce à l’archéologie. Ce village fortifié du 18e siècle est unique en Amérique du Nord. Construit sur l’ordre du roi français Louis XIV et habité par les Abénakis, l’une des Premières Nations d’Amérique, il servait de rempart contre les raids effectués par les Iroquois et les Anglais dans la vallée du Saint-Laurent. Une équipe d’archéologues a mené l’enquête pour mettre au jour des traces matérielles du fort et des différentes occupations du site. C’est ce que cette exposition virtuelle vous invite à découvrir.

    Dans la section Hier, parcourez le territoire des Abénakis, qui s’étendait alors de la côte atlantique du Nord-Est américain jusqu’au fleuve Saint-Laurent. Revivez les conflits qui ont incité différents groupes abénakis à s’établir à Odanak. Dans la section Aujourd’hui, situez la communauté abénakise au 21e siècle. Suivez les étapes du travail réalisé par les archéologues pour connaître les modes de vie dans le village fortifié établi sur les berges de la rivière Saint-François. Entre histoire et archéologie, explorez des tranches méconnues du passé d’Odanak.
    http://www.fort-odanak.ca
  6. À Saint-Anicet, dans l’Haut-Saint-Laurent, serpente un petit cours d'eau : la rivière La Guerre. En coulant vers le fleuve, ses eaux ont creusé un lit le long duquel, bien avant l'arrivée des Français, des Iroquoiens sont venus installer leurs villages vers la fin du l'époque du sylvicole supérieur (de l'an 1000 à 1534 de notre ère). Les archéologues attribuent les restes matériels de ces villages à des populations qu'ils appellent les Iroquoiens du Saint-Laurent, pour désigner les groupes amérindiens de la famille linguistique et culturelle que rencontrera Jacques Cartier. Les recherches archéologiques récentes dans l’Haut-Saint-Laurent ont révélé la présence de nombreux sites où l'on a érigé des maisons longues entre 1300 et 1534. L'événement historique le plus important qui marqua l'est du Canada avant l'arrivée de Samuel de Champlain en 1603 fut la disparition de ces Iroquoiens du Saint-Laurent. Que s'est-il produit? Les hypothèses sont nombreuses, mais la dispersion de ces populations demeure toujours énigmatique pour les archéologues et historiens. Ces nations ont peut-être disparu, mais elles ont laissé des traces indélébiles témoignant de leur passage dans la vallée du Saint-Laurent. C'est à travers d'importantes découvertes archéologiques qui ont eu lieu depuis plus de quinze ans au site Droulers que l'histoire de ces peuples iroquoiens est ici racontée. Centre d'interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha.
    http://www.virtualmuseum.ca/sgc-cms/e...ns-exhibitions/iroquoiens-iroquoians/
  7. du Plan Saint-Laurent (PSL), pour un développement durable Le site Internet du Plan Saint-Laurent est un site dédié au Saint-Laurent. Il présente aussi les résultats des activités menées conjointement par les gouvernements du Canada et du Québec dans le cadre du Plan Saint-Laurent, pour un développement durable (PSL). Ce Plan est une collaboration des gouvernements du Canada et du Québec pour la protection, la conservation et la mise en valeur de l’écosystème du Saint-Laurent dans une perspective de développement durable.
    http://www.planstlaurent.qc.ca
    par ticenseignement (25-05-2010)
  8. L'Observatoire global du Saint-Laurent est une initiative visant à offrir un accès intégré aux données et aux informations issues d'un réseau d'organismes gouvernementaux, universitaires et communautaires pour une gestion durable de l'écosystème global du Saint-Laurent par : * la mise en place et la gestion d'un portail Internet d'accès et de diffusion d'information la plus juste et la plus complète possible (scientifique et autre); * l'utilisation des technologies de l'information les plus récentes et de normes reconnues dans une architecture visant l'interopérabilité; * la fourniture de produits et de services d'information de qualité répondant aux besoins des diverses clientèles.
    http://ogsl.ca
    par ticenseignement (24-05-2010)

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 1

Webmestre : ( Planète-éducation ) Gestionnaire de contenu - CMS : ( SemanticScuttle - Logiciel libre ) Reproduction des signets sous licence libre : ( CC BY-SA 4.0 ) Vignettes des sites Web : ( Apercite )