ticenseignement

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

2023 signet(s) - Classer par : Date / Titre / URL

  1. L'Académie de la transformation numérique (ATN) est issue d'un partenariat entre le gouvernement du Québec et l'Université Laval. Elle offre aux organisations d’assumer un véritable rôle de leader du numérique et de soutenir leurs employés et gestionnaires dans l’acquisition des connaissances et des compétences essentielles pour relever les défis liés à la transformation numérique. L'ATN propose une foule de contenus gratuits, des parcours de formation adaptés aux besoins spécifiques des organisations et des services d'accompagnement sur mesure.​ Elle s'appuie sur le solide créneau d’expertises transversales en transformation numérique de l'Université Laval et de ses partenaires de formation.
    https://transformation-numerique.ulaval.ca
  2. Le portail Parent.Quebec vise à accompagner efficacement les parents d’enfants d’âge scolaire dans la réussite éducative de leur jeune. Il regroupe des ressources qui favorisent la réussite éducative et l’accompagnement selon les besoins spécifiques de chaque enfant qu’il s’agisse de troubles d’apprentissage, de problèmes en santé mentale, de retard dans une matière scolaire, etc. Au-delà des volets pédagogiques, ce nouvel outil permettra de trouver la bonne ressource, selon la région, les besoins et l’âge de l’enfant. Le portail Parent.Quebec est une initiative de la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) en collaboration avec l’Association des comités de parents anglophones (ACPA) et l’appui du Ministère de l’Éducation du Québec.
    https://parents.quebec
  3. Cantare est un outil permettant de synchroniser une transcription avec un fichier audio. Il s’adresse à tous les enseignants qui souhaitent construire des activités visant l’apprentissage d’une langue par l’écoute de chansons ou de tout autre type de fichiers audio dont la transcription défile à l’écran. La section Listes de lecture offre la possibilité aux enseignantes et aux enseignants de regrouper des fichiers audio ainsi que des ressources complémentaires autour de thèmes précis et de préparer des glossaires. Les listes peuvent ensuite être publiées et partagées avec leurs étudiantes et étudiants à l’aide d’hyperliens.
    https://cantare.ccdmd.qc.ca
  4. Netquiz Web+ est un outil complet de création, de publication et de gestion de questionnaires formatifs et sommatifs en ligne. Les questionnaires peuvent être conçus à partir de 15 types d’items différents : association; choix multiples; classement; damier; développement; dictée; marquage; mise en ordre; page; réponse brève; réponses multiples; révision; texte lacunaire; vrai ou faux; zones à identifier. Il est possible d’insérer dans ces items des images, des sons, des vidéos, des termes liés à un glossaire interactif, ainsi que des rétroactions détaillées. L’outil permet également de programmer des évaluations et d’en exporter les résultats. L’interface de réponse de Netquiz Web+ est conviviale et s’adapte à tous les appareils.
    https://netquiz.ccdmd.qc.ca
  5. Le Dictionnaire des francophones est un dictionnaire collaboratif numérique ouvert qui a pour objectif de rendre compte de la richesse du français parlé au sein de l'espace francophone.Avec ses 500 000 mots et expressions répertoriés en provenance de 52 pays et 112 localisations, ce dictionnaire en ligne illustre la variété et la richesse de la langue française. C'est un projet institutionnel novateur qui présente à la fois une partie de consultation au sein de laquelle sont compilées plusieurs ressources lexicographiques, et une partie participative pour développer les mots et faire vivre la langue française.

    Le Dictionnaire des francophones est un projet porté par le ministère français de la Culture, en partenariat avec notamment l’OIF, l’Agence universitaire de la Francophonie et l’Institut international pour la francophonie de l’Université Jean Moulin Lyon III.

    Le Dictionnaire des francophones permet de comprendre, partager, mais aussi capter, stocker, décrire et commenter les termes de la francophonie. Les francophones de tous les pays peuvent donc proposer des mots en compléments des 500 000 termes de base, selon leurs usages et contextes, avec pour objectif d’atteindre un million d’entrées.

    Le DDF s’appuie sur les standards de la toile sémantique (RDF) et propose aux utilisateurs avancés et aux développeurs un point d’accès robuste et à haute disponibilité leur permettant d’effectuer des requêtes (SPARQL) sur la base de données, de façon à intégrer directement les données issues du Dictionnaire des francophones dans leurs créations (applications, sites internet, jeux vidéo et jeux mobiles...).

    Ce dictionnaire s'adresse aux francophones, francophiles, linguistes, curieux, amoureux de la langue française, mais aussi tous ceux qui enseignent et apprennent le français dans le monde... Il permettra à tous les francophones, d’un continent à l’autre, de mieux communiquer.
    https://www.dictionnairedesfrancophones.org
  6. le Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec (CPIQ) est un regroupement intersectoriel et interdisciplinaire d’associations d’enseignants, de groupes professionnels et d’individus qui a pour mission de travailler au développement de la pédagogie et de la compétence professionnelle des enseignants, en vue d’accroître la qualité de l’enseignement et la réussite des élèves.

    Carrefour de réseautage, de réflexion sur des sujets d’intérêt pédagogique et professionnel communs et de diffusion de résultats de recherches universitaires en sciences de l’éducation auprès du personnel enseignant notamment, le CPIQ soutient et accompagne les enseignants dans leur développement professionnel et ses membres associatifs dans leur mission de formation continue auprès de leurs membres respectifs.

    Le CPIQ publie une revue semestrielle, prépare des avis ou des mémoires, participe à des comités et à des groupes de travail, à des tables nationales, à des projets de recherche-action et à divers événements en éducation. Il organise des évènements pédagogiques nationaux et des journées d’étude. De plus, il offre des formations et des services administratifs pour répondre aux besoins et aux attentes de ses membres associatifs.
    https://conseil-cpiq.qc.ca
  7. Ce site regroupe des ressources didactiques en écriture conçues à l'intention des enseignants du 3e cycle du primaire et des deux cycles du secondaire ainsi que des ressources didactiques en lecture pour les enseignants de français du secondaire. Les ressources proposées ont été élaborées et validées au cours de projets de recherche menés par Érick Falardeau, professeur à l'Université Laval, en collaboration avec des enseignants et des conseillers pédagogiques engagés et passionnés!
    https://www.strategieslectureecriture.com
  8. Communication-Jeunesse est voué à la promotion, auprès des jeunes, de la lecture et de la littérature québécoise et franco-canadienne pour la jeunesse. Nous nous employons à mettre sur pied des projets de qualité qui permettent aux jeunes de développer leur goût pour la lecture et de s’initier au monde de la littérature jeunesse.
    https://www.communication-jeunesse.qc.ca
  9. Découvrez l’histoire du fort d’Odanak, un village fortifié abénakis érigé en 1704 sur la rivière Saint-François, dont on a découvert les traces lors de fouilles archéologiques. Au fil de votre visite vous revivrez l’histoire fascinante de ce fort unique en Amérique du Nord, témoin des conflits qui ont incité différents groupes abénakis à s’établir à Odanak. Vous suivrez ainsi les étapes du travail réalisé par une équipe d’archéologues accompagnés de jeunes Abénakis pour connaître les modes de vie dans le village fortifié établi sur les berges de la rivière Saint-François.

    Le fort d’Odanak révèle ses secrets grâce à l’archéologie. Ce village fortifié du 18e siècle est unique en Amérique du Nord. Construit sur l’ordre du roi français Louis XIV et habité par les Abénakis, l’une des Premières Nations d’Amérique, il servait de rempart contre les raids effectués par les Iroquois et les Anglais dans la vallée du Saint-Laurent. Une équipe d’archéologues a mené l’enquête pour mettre au jour des traces matérielles du fort et des différentes occupations du site. C’est ce que cette exposition virtuelle vous invite à découvrir.

    Dans la section Hier, parcourez le territoire des Abénakis, qui s’étendait alors de la côte atlantique du Nord-Est américain jusqu’au fleuve Saint-Laurent. Revivez les conflits qui ont incité différents groupes abénakis à s’établir à Odanak. Dans la section Aujourd’hui, situez la communauté abénakise au 21e siècle. Suivez les étapes du travail réalisé par les archéologues pour connaître les modes de vie dans le village fortifié établi sur les berges de la rivière Saint-François. Entre histoire et archéologie, explorez des tranches méconnues du passé d’Odanak.
    https://www.fort-odanak.ca
  10. À Saint-Anicet, dans le Haut-Saint-Laurent, serpente un petit cours d'eau : la rivière La Guerre. En coulant vers le fleuve, ses eaux ont creusé un lit le long duquel, bien avant l'arrivée des Français, des Iroquoiens sont venus installer leurs villages vers la fin du l'époque du Sylvicole supérieur (de l'an 1000 à 1534 de notre ère).

    Les archéologues attribuent les restes matériels de ces villages à des populations qu'ils appellent les Iroquoiens du Saint-Laurent, pour désigner les groupes amérindiens de la famille linguistique et culturelle que rencontrera Jacques Cartier. Les recherches archéologiques récentes dans le Haut-Saint-Laurent ont révélé la présence de nombreux sites où l'on a érigé des maisons longues entre 1300 et 1534.

    L'événement historique le plus important qui marqua l'est du Canada avant l'arrivée de Samuel de Champlain en 1603 fut la disparition de ces Iroquoiens du Saint-Laurent. Que s'est-il produit ? Les hypothèses sont nombreuses, mais la dispersion de ces populations demeure toujours énigmatique pour les archéologues et historiens.

    Ces nations ont peut-être disparu, mais elles ont laissé des traces indélébiles témoignant de leur passage dans la vallée du Saint-Laurent. C'est à travers d'importantes découvertes archéologiques qui ont eu lieu depuis plus de quinze ans au site Droulers que l'histoire de ces peuples iroquoiens est ici racontée.
    http://www.museevirtuel.ca/sgc-cms/ex...ns-exhibitions/iroquoiens-iroquoians/
  11. Musée virtuel pour explorer la culture autochtone d’hier et d’aujourd’hui. 105 chefs-d’œuvre du design autochtone 321 éléments du patrimoine communautaire de Uashat Mak Mani-Utenam 23 designers autochtones contemporains Des situations d’apprentissage pour les publics scolaires; un moteur de recherche avancé; des signets pour noter vos coups de cœur; un outil de collimage numérique; un site Internet pour créer et diffuser votre collection personnelle. Reconnaître, valoriser, transmettre l'expression de la culture autochtone. Un musée virtuel pour explorer la culture matérielle et immatérielle d’hier et d’aujourd’hui.
    http://www.anutshish.com
  12. L’association québécoise pour l’enseignement en univers social (AQEUS) est l’association qui regroupe tous ceux qui enseignent en Univers social (primaire), en Histoire , en Géographie, en Monde contemporain et en Éducation financière (secondaire). C’est l’association des enseignantes et enseignants, des conseillères et conseillers pédagogiques, des enseignantes et enseignants du collégial, des didacticiennes et didacticiens et des étudiantes et étudiants universitaires qui retrouvent sous la même enseigne toutes les disciplines et tous les programmes de l’univers social.
    http://aqeus.org
  13. Le majestueux Saint-Laurent a de tout temps représenté un grand défi pour la navigation. Cette voie qui relie l’Atlantique au cœur du continent comporte de nombreux obstacles. Cette exposition présente les moyens novateurs qui ont permis d’améliorer la navigation sur le fleuve. Vous découvrirez comment les avancées technologiques ont aidé au développement du transport maritime, mais aussi de quelle manière les pilotes ont rendu la navigation plus sécuritaire.
    https://www.naviguersurlesaint-laurent.com
  14. Tout sur les métiers et professions, les programmes de formation qui y conduisent et les établissements d'enseignement qui les offrent. Tout sur le marché du travail, les entreprises qui recrutent et les outils et services d'aide à l'emploi.
    https://www.monemploi.com
  15. Le site Cours toujours propose des exercices littéraires et grammaticaux thématiques sous forme interactive, pour l’étude du français au secondaire : art du portrait, descriptions, poésie, récit, dialogue, argumentation dans le texte, auteurs et œuvres, question de lecture, pratique de la rédaction, mots croisés, expressions idiomatiques, figures de grammaire et de style, analyse de la phrase, discours direct et rapporté, grammaire générative et orthographe avec synthèse vocale. L’initiative est due à Michel Backeljau, professeur honoraire à Bruxelles-Ville.
    https://courstoujours.be
  16. La mission première de la Commission de l'éthique de la science et de la technologie est d’instaurer une réflexion ouverte, pluraliste et permanente sur les enjeux éthiques associés à l’activité scientifique et technologique. La CEST se penche en priorité sur des problèmes nouveaux, non réglés par d’autres dispositifs; elle suit de près l’évolution des questions éthiques soulevées par les avancées de la science et de la technologie et met en discussion des problématiques pour lesquelles il n’existe pas encore de réponse dans la pratique éthique ou dans le droit. Incidemment, elle peut se prononcer sur des questions relatives aux politiques et aux pratiques existantes. Pour éviter tout chevauchement avec d’autres instances, des membres des milieux de pratique sont présents à la Commission. De plus, La Commission s’adjoint, pour la réalisation de chacun de ses avis, des experts multidisciplinaires qui contribuent à l’enrichissement de ses travaux.
    https://www.ethique.gouv.qc.ca
  17. L’unique château royal de la Renaissance en Picardie. En 1528, François 1er décide d’ériger un logis royal à Villers-Cotterêts, en bordure de la forêt de Retz où il aime chasser. L’architecte Philibert Delorme contribue à la réalisation de l’édifice, achevé en 1556. En 1661, Louis XIV offre en apanage le duché de Valois comprenant le château de Villers-Cotterêts à son frère Philippe d’Orléans appelé « Monsieur » à l’occasion de son mariage avec Henriette d’Angleterre.

    Un lieu symbolique de la langue française. En 1539, François 1er y signe l’Ordonnance de Villers-Cotterêts, qui rend obligatoire l’usage de la langue française dans les actes de l’administration et de la justice, à la place du latin. Ce lien avec la langue française perdure au fil des siècles : François Rabelais a séjourné au château, Molière y a présenté Tartuffe, Alexandre Dumas est né à Villers-Cotterêts.

    Un monument au destin singulier. Après avoir abrité un dépôt de mendicité (1808) et une maison de retraite (1889), il servit d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris jusqu’à la fin de l’année 2014.

    À la fois site historique, équipement culturel et artistique, la Cité internationale de la langue française reposera sur un programme entièrement dédié à la langue française.

    Espace pluridisciplinaire accessible au plus grand nombre, elle articulera des activités variées et complémentaires : parcours de visite, expositions temporaires, spectacles, ateliers de résidences pour des artistes, chercheurs et entrepreneurs, activités pédagogiques, d'apprentissage et de formation à la langue française...

    Son objectif ? Favoriser la création et développer l'innovation notamment dans l'apprentissage, stimuler la recherche et le débat d'idées sur la langue française et dans ses multiples interactions avec les autres langues régionales ou nationales.

    Tout en étant ancrée dans son territoire, la Cité sera ouverte sur le monde. Elle sera accessible à tous les publics : familles, scolaires, touristes, associations, professionnels.
    http://www.chateau-villers-cotterets.fr
  18. Le site de la toponymie francophone Les différentes autorités toponymiques du monde ont maintenant à leur disposition un forum pour traiter, en français, les questions se rapportant à la normalisation toponymique. Il s'agit de la Division francophone du Groupe d'experts des Nations Unies pour les noms géographiques (GENUNG). Il importe que les gouvernements de la francophonie et des états francophiles désireux de voir leurs autorités toponymiques bénéficier des retombées des travaux de la Division francophone mandatent ces dernières pour qu'elles prennent part aux travaux du GENUNG. Nous invitons ces gouvernements et ces autorités toponymiques à prendre connaissance de l'information présentée dans ce site Web et à communiquer leur inscription, leurs commentaires, leurs questions ou leurs suggestions au secrétariat de la Division.
    http://www.toponymiefrancophone.org/divfranco/
  19. Ces pages présentent les situations et politiques linguistiques particulières dans 400 États ou territoires autonomes répartis dans les 195 pays (reconnus) du monde.

    L'internaute a le choix d'accéder aux États, pays ou régions en fonction des continents, de l'ordre alphabétique (tous les États ou territoires), de la ou des langues officielles, du peuple ou du type de politique linguistique de chacun de ces États ayant adopté l'assimilation, la non-intervention, l'unilinguisme, le bilinguisme officiel, etc.

    On peut aussi chercher des informations à partir de thématiques telles que la Francophonie, l'histoire du français et de quelques autres langues, les familles linguistiques, les langues du monde (dénombrement, distribution géographique, bilinguisme, etc.), les États non souverains (Assam, Californie, Cap-Occidental, Catalogne, Crimée, Louisiane, Madère, Nouvelle-Calédonie, Pays basque, Pondichéry, Porto Rico, Québec, Südtirol (Bolzano), Nouveau-Brunswick, Macao, Tessin, etc.), les lois linguistiques ou les constitutions du monde.

    Ce site a été créé en 1999 sous l’égide du Centre international de recherche en aménagement linguistique (CIRAL) de l’Université Laval au Québec. Il a ensuite été hébergé par le Trésor de la langue française au Québec (TLFQ), puis par la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord (CEFAN) de l’Université Laval.
    https://www.axl.cefan.ulaval.ca
  20. La Classe culturelle favorise la découverte d’une foule de ressources de qualité et d’initiatives dynamiques qui placent la culture au cœur de l’enseignement. Développée par l’Équipe culture-éducation, elle offre une multitude d’outils permettant d’intégrer la dimension culturelle à l’école, dans toutes les disciplines, du préscolaire au secondaire.
    https://classeculturelle.ca
  21. RESF est un réseau de citoyens appartenant à des collectifs locaux, des syndicats d’enseignants, d’associations de parents d’élèves, de défense des droits de l’homme et des immigrés lancé le 26 juin 2004, à la Bourse du travail de Paris, avec un « Appel à la régularisation des sans-papiers scolarisés ». L’enjeu est de gagner la bataille de l’opinion publique, de développer un véritable mouvement actif contre la politique migratoire de tri et de rejet des étrangers. Depuis 2004, le champ des actions RESF s’est élargi à d’autres catégories et problèmes : les Jeunes isolés étrangers, l’accueil des étrangers dans les préfectures, les droits de l’enfant, le soutien aux délinquants solidaires.
    https://reseau-resf.fr
  22. Le Syndicat de l’enseignement de Charlevoix (SEC-CSQ) est un syndicat représentant les enseignantes et enseignants de la Commission scolaire de Charlevoix. Nos membres enseignent au secteur des jeunes (préscolaire, primaire, secondaire), au secteur de l’éducation aux adultes et au secteur de la formation professionnelle. Nous estimons à plus de 300 le nombre de nos membres. De ce nombre, environ 200 sont des enseignantes et enseignants à temps plein et les autres sous contrat à temps partiel, à la leçon, à taux horaire ou suppléantes ou suppléants occasionnels. Le SEC-CSQ est affilié à la Centrale des syndicats de l’enseignement (CSQ). De ce fait, nous participons aux diverses instances de la Centrale, y compris les comités et les réseaux. Avec les 34 autres syndicats de l’enseignement, le SEC-CSQ est regroupé dans la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE).
    https://secharlevoix.ca
  23. Le Centre québécois d’éducation aux médias et à l’information (CQÉMI) aide les citoyens, jeunes et moins jeunes, à mieux s’informer et à développer leur esprit critique afin de combattre la désinformation. Il travaille aussi à faire connaître le journalisme et son rôle essentiel dans une société démocratique.
    https://www.cqemi.org

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 21 de 21 SEMANTICE: ticenseignement

Webmestre : ( Planète-éducation ) Gestionnaire de contenu - CMS : ( SemanticScuttle - Logiciel libre ) Reproduction des signets sous licence libre : ( CC BY-SA 4.0 ) Vignettes des sites Web : ( Apercite )